GUELMA, Station thermale de Hammam Ouled Ali : Les désagréments des curistes

De jeunes effrontés exigent des droits de stationnement aux conducteurs de véhicules, sachant qu’ils sont démunis de badges et de carnets de tickets mais armés de gros gourdins. Ce racket perdure impunément en dépit de multiples réclamations. 

Distante d’une quinzaine de kilomètres de Guelma, rattachée à la commune d’ Héliopolis, l’agglomération de Hammam Ouled-Ali, nichée en contrebas de la RN 80 reliant Skikda, est particulièrement prisée par les curistes et les excursionnistes qui apprécient la qualité des eaux curatives des stations thermales et la quiétude des lieux. Quotidiennement, des dizaines de bus, de fourgonnettes aménagées et de véhicules investissent ce site enchanteur et déversent des familles, des jeunes, des retraités qui prennent un bain réparateur et passent la journée en pique-niquant et en s’adonnant à une oxygénation très bénéfique.

Deux investisseurs ont édifié ces dernières années des complexes thermaux selon les normes internationales et abritant des centaines de cabines, des salles adéquates pour les massages, rééducation et cures complètes par du personnel médical qualifié, des restaurants, hotels, cafétérias, salles de conférences, piscine, aires de jeux, espaces verts, etc. D’aucuns prennent plaisir à déguster en plein air des brochettes, merguez, côtelettes et grillades qu’ils arrosent de sodas et thé à la menthe. Toutes les conditions sont réunies pour offrir les meilleures prestations de services aux visiteurs. Toutefois, selon les témoignages de quelques familles issues de divers horizons, des insuffisances et des carences ternissent ces efforts  appréciables.

Ils affirment que dès leur arrivée à Hammam Ouled-Ali, des jeunes effrontés exigent les droits de stationnement des véhicules, sachant qu’ils sont démunis de badges et de carnets de tickets mais armés de gros gourdins. Ce racket perdure impunément en dépit de multiples réclamations. D’autre part, des bandes de délinquants sévissent dans cet espace en dérobant des téléphones portables, des bijoux et autres objets de valeur à  des familles terrorisées à la vue d’armes blanches. Un autre phénomène a pris de l’ampleur ces derniers temps, c’est la présence de faux couples qui se réfugient dans des cabines, sous prétexte de prendre un bain réparateur. Ces actes contraires à la morale et à nos moeurs offusquent et scandalisent les familles, les parents accompagnés de leurs enfants.

Nos interlocuteurs dénoncent avec vigueur ces points noirs qui portent atteinte au sérieux et à la crédibilité des gestionnaires de ces stations thermales. Il est urgent d’affecter des gendarmes ou des policiers en implantant un poste afin d’assainir les lieux, de protéger les curistes et de dissuader les voyous et personnes aux mœurs légères. Hammam Ouled-Ali doit retrouver ses lettres de noblesse et rester un havre de paix pour les visiteurs qui viennent des quatre coins du territoire national.

Par : Hamid Baali LE MIDI LIBRE 24 Avril 2010

m4s0n501

Une réponse à “GUELMA, Station thermale de Hammam Ouled Ali : Les désagréments des curistes”

  1. rezzaz dit :

    je viens de l ire cet article est je suis choqué et surpris à la fois j’ai passé un bref séjour dans cette station qui ma famille et moi on a été marqué par la beauté du site un complexe digne du nom un bon accueil une nature magnifique tres sincérement on souhaiteriez y revenir et passé de bons moments pourvu que l’ensemble soit preserver sinon améloirer surtout sur le plan hygiéne et sécurité les propriétaires devraient engager des sociétés de vigilance pour prserver les lieux et permettre aux familles de s’y rendre en toute quiétude de toute maniére soyons sage les voyous se trouvent parout il faut les traqués au risque de tout perdre a bientot inchaa allah et bon courage

Laisser un commentaire

*